RETOUR D’EXPÉRIENCE : Mikhaël a testé pour vous le Shadow édition 2017 – Le PC jamais en manque de puissance

Aujourd’hui nous vous présentons Mikhaël, un fidèle utilisateur du Shadow édition 2017. Découvrons son expérience.

C’est février, j’ai 44 ans !!! (ça arrive un jour, soyez patient). La crise de la quarantaine aidant, je me suis fait un petit plaisir : un boitier Shadow avec son abonnement sur 1 an.

UNBOXING

La boite a été travaillée, on sent que le design est réfléchi et pas uniquement sur le boitier. Une fois déballé, nous retrouvons le Shadow protégé par de la mousse rigide tout autour de celui-ci. Sous le boitier se trouve la connectique : un câble DisplayPort vers HDMI et une alimentation 220Volt alternatif. Il n’en faut pas plus pour utiliser le Shadow.

Une fois déballé et installé sur une table (rouge, j’aime le rouge) , nous retrouvons un ordinateur qui ne ressemble pas à un ordinateur, mais plutôt à un objet « bizarre » au style Art contemporain. On aime ou on n’aime pas. Au départ, je dois avouer que j’étais un peu perdu concernant l’utilisation de chaque connectique. Après quelques instants de réflexion, j’ai remarqué que les prises casques / micros ainsi que les deux ports USB se situaient sur la face avant de la machine.

Le boitier vu de dos

La connectique est simple : 2 USB 3, 2 USB 2, 1 prise Ethernet et 1 prise pour l’alimentation. Je n’ai pas vu d’attache antivol Kensington.

Voici les caractéristiques techniques annoncées par Blade : En local · Processeur : AMD ultra low-voltage avec son chipset graphique · Mémoire : 4 Go de Ram · Port d’Entrés/Sortie : 2 USB3.1 gen (Type-A), 4 USB2.0 (Type-A), 1 RJ45 gigabit lan, 1 prise micro, 1 sortie casque jack, 1 prise d’alimentation.

Surprise il y a une carte micro SD dans le boitier, je suppose que celle-ci gère le système d’exploitation en local.

Dans le cloud gaming

  • Processeur : Intel Xeon CPU E5-2620 V4 2,10Ghz
  • Mémoire : 12 Go
  • Carte graphique : Nvidia GeForce GTX1080
  • Stockage 256 Go équivalent à du SSD.

PRISE EN MAIN / AU QUOTIDIEN

Le PC Shadow a un aspect visuel agréable. De ce fait, il ne vous abîmera pas les yeux malgré le bandeau en LED rouge très vif. Ses dimensions ne sont pas grandes : · longueur de 190mn , largeur de 185mn , profondeur de 110mn ·et un poids de 661g (soit ‘équivalent de 3 smartphones).

Après avoir branché le Shadow, c’est parti ! Le temps que le système du Shadow démarre, des lumières de plusieurs couleurs illuminent le PC. Ce n’est qu’une fois que la couleur rouge est définitive que nous pouvons commencer à utiliser ce bijou de technologie (voir photo ci-dessous).

Le shadow démarre assez vite et nous agrémente de petits messages sur son écran pour patienter, car oui, si on fait un reboot , le Shadow est un peu plus long a redémarrer..

Le bureau Windows enfin accessible, on peut rentrer nos paramètres d’ouverture de session. Le bon point est qu’il est possible de mettre notre mail et notre mot de passe afin d’accéder à notre session avec notre papier peint. Cela reste un nouveau PC pour Microsoft donc il faudra transférer nous même nos documents ou écran de veille, photo etc… La mauvaise nouvelle, c’est que sur le boitier cette opération n’était pas possible. J’ai donc du passer par du stockage en ligne (type OneDrive). Une fois cette étape réalisée, il suffit d’installer son compte Steam ou Origin pour ensuite transférer les jeux en notre possession. Il ne faut pas oublier que nous avons uniquement 256Go de stockage (pour le moment), et que les jeux de maintenant peuvent prendre jusqu’à 50Go.

Pour tester le boitier Shadow, j’ai branché celui-ci sur une télé 4K incurvée de 55 pouces et le résultat était bluffant ! Néanmoins, j’ai pu remarquer l’apparition de latences sur certains jeux. Il est important de posséder une bonne connexion et une ligne sans latence pour profiter au mieux du PC Shadows. Aussi, il est préférable de brancher le boitier sur un écran de PC plutôt que sur une télé 4K. Après avoir échangé avec les équipes responsables de Shadow, il semblerait que les télévisions de type 4k ne soit pas adaptées au boitier. C’est dommage car cela va devenir la norme. Autre info: pour profiter de Shadow il y a un abonnement mensuel, c’est le principe du cloud gaming :

44,95€/mois sans engagement; 34,95€/mois avec engagement sur 3 mois; 29,95€/mois avec engagement sur 12 mois

Si vous achetez le boitier, c’est 119,95€ ou en location à 7,95€/ mois.

Pour conclure, le concept en lui-même et très intéressant. Avoir un PC à la pointe de la technologie sans forcément mettre 6000€ dans l’achat de celui est très appréciable. Avec le Shadow, vous avez un PC au top pour 360€ par an et qui évoluera avec le temps sans pour autant dépenser un gros budget. L’inconvénient principal reste la connexion internet. Si vous possédez une connexion en bas débit, passez votre chemin.  Il vous faudra au minimum du VDSL, soit habiter en ville et ne pas être trop loin du répartiteur. Deuxième point noir, avoir une ligne propre avec une latence la plus faible possible et là, c’est au petit bonheur la chance. Cela dépend pour beaucoup de l’ancienneté de votre ligne et de votre opérateur. Néanmoins, le côté positif, c’est qu’en cas de problème, les équipes de Blade sont très réactives et assurent un suivi de votre dossier.

Après l’avoir testé pour vous, je recommande le Shadow !

Mikhaël Vivier

Top 7 des raisons de craquer pour le ScreenPad d’Asus

Vous êtes adepte d’ordinateur portable et vous avez toujours envié les utilisateurs de PC avec un double écran ? Asus a pensé à vous et vous créé l’Asus Zenbook Pro avec son fameux ScreenPad. Un ordinateur portable…. avec 2 écrans. Vous pouvez bien évidemment le tester 😉.

Oui Oui 2 écrans ! Et aujourd’hui on va vous présenter les 6 bonnes raisons de craquer pour ce petit bijou technologique !

Focus Sennheiser – La fonction NoiseGard™ du casque PXC 550

Le casque PXC 550 de Sennheiser nous enchante par son confort, mais surtout par la qualité du son qu’il délivre ! Et c’est en partie grâce à sa technologie NoiseGard™ qui permet de réduire le bruit ambiant. On vous en dit plus dans cet article.